AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 16 Juil - 20:51

For what will divide us?
The righteous and the meek.
Well, call of the wild, hey hey.
Hey hey hey hey hey.
Well, death to the girl at the end of the serenade.

Vendetta, sweet vendetta,
This Beretta of the night.
This fire and the desire,
Shots ringing out on a holy parasite.


PEACEMAKER, GREEN DAY.

________________________

La nuit était tombée depuis longtemps au dehors. Les étoiles scintillaient au dessus des immeubles de Gotham. Minuit attendait, dans le parking éclairé aux néons, adossée à un poteau. Le parking était pratiquement entièrement vide. Le bruit de la circulation lui parvenait, étouffé par le plafond bas. Elle avait inconsciemment choisi le parking qui servait parfois de lieu d'échange de marchandises à la pègre. Mais ils ne viendraient pas ce soir ; ils étaient bien trop occupés comme ça, par leurs propres problèmes. Elle avait entendu dire que la rivalité entre Maroni et Falcone divisait la pègre de plus en plus.
Elle s'autorisa un petit sourire. Elle n'avait pas peur, mais son coeur battait fort et elle avait froid. Ce soir, il était temps. Pouce arriverait d'un moment à l'autre. Elle ne savait pas pourquoi elle l'avait prévenu, mais elle l'avait fait. Se retrouver seul face à lui, c'était du suicide. Il n'était jamais loyal, jamais honnête. Elle perdrait à tous les coups. Pouce pourrait peut-être l'aider. Elle n'avait pas prévenu Double-Face, ni Batman. C'était une histoire personnelle, une histoire de vengeance, et aujourd'hui, seul Pouce pouvait l'aider. Et déjà il était trop tard.
Un courant d'air souleva quelques uns de ses cheveux. Elle s'accroupit dans l'ombre, silencieuse. La vengeance avec un doux goût amer. Elle n'avait jamais sû ce qu'elle dirait si elle se retrouvait face à lui. Elle n'avait jamais sû si elle le tuerait. Maintenant, elle savait. Elle le savait, elle l'avait toujours sû. Comme elle avait sû qu'elle aurait confiance en Pouce, en Double-Face avant lui, comme elle avait sû que sa vie se résumerait désormais aux toits et aux ruelles sombres de Gotham City, au maquillage blanc et noir sur son visage, aux criminels et à la mafia, à la mort toujours, celle des autres surtout, et la sienne un jour.
Cette fois-ci, elle ne perdrait pas ; pas de Venin Joker, pas de pitié. Il n'en aurait pas ; elle savait qu'il en était incapable. Elle attendait ce jour depuis trop longtemps ; si elle échouait, elle ne se laisserait pas attrapper, elle ne se laisserait pas empoisonner. Plutôt mourir que de se faire avoir par ce malade.
Ca commençait maintenant.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 16 Juil - 21:24

Au volant de sa voiture, Tom approchait du point de rendez-vous. Il s'engagea dans le boulevard pensif. Tout pouvait se clore ce soir. Il avait le présentiment qu'au contraire l'histoire commencençait à peine. La ville était en effervescence sur les grands axes, comme à son habitude, le jour comme la nuit. Après un quart d'heure de route il se gara dans une rue, à côté d'un hotel.

Il coupe le contact. Le ronron de la voiture ralentit puis s'arrète. Il sort de la boîte à gant un magnum Umbrella * et le charge avant de ramener le chien vers lui, et puis glisse dans son pantalon. L'ancien tueur en lui fourre également un couteau et un poing américain dans ses poches, et des balles dans celles de son trench-coat. Le regard de Tom croisa son reflet dans le retroviseur. Tom Pouce: d'extérieur inchangé et pourtant tant évolué. Il sort de la Renault grise et ouvre le coffre. A l'intérieur se trouve un étui à violon: la cachette standart des fusils à lunettes. Il le prend, verrouille la voiture et marche, marche...
Le parking. Impressionant par sa taille et son vide. A cinquante mètre de là, Minuit est adossée à un lampadaire à attendre ce malade qui va essayer une fois de plus de lui faire la peau. Pas très fine, la Minuit; venir seule à un rencart avec le Joker. Et pourquoi pas une sortie en amoureux avec le Diable?
Telle une ombre, il longe les murs, passe derrière les buissons, évite tout éclairage, et se retrouve devant un grand chène. L'espace vert qui encadrait le parking était plein de cachette pour un tireur embusqué. Je vais te trouer la peau, patron. Tom ne monte pas dans l'arbre, l'idée est trop évidente. Il s'agenouille dans un gros parterre de buisson et ouvre son étui. A l'intérieur, un tapis, un sniper démonté et des cartouches. Il sort le tapis, l'étend au sol et monte le fusil. La résistance de la détente lui confirme qu'il est bien chargé. Il s'allonge sur le tapis, en position, et attend. L'herbe mouillée trempait son pantalon en toile, mais l'odeur de la pluie passée était agréable. Dans sa lunette de visée, Minuit patientait, ou plutôt s'impatientait. Cette femme parfois irréfléchie avait pris tant d'importance à ses yeux ces dernières années, qu'il était venu sans réfléchir à quel guépier il venait peut-être de mettre les pieds. Quand au Joker, par un murmure à son sujet.

_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 16 Juil - 22:54

Minuit tapait impatiemment du pied. Elle consulta sa montre, discrète sur sa combinaison. Que faisait Pouce ? Elle ne tenait pas vraiment à se trouver seule face à l'homme qui terrorrisait jusqu'à la pègre, même si elle aurait aimé faire le travail seul.
Un bruissement se fit entendre derrière elle, vers les dernières voitures qui restaient dans le parking. Elle porta la main à sa ceinture où était accroché un pistolet discret, un Bren Ten 10 mm. *
Elle regarda autour d'elle, alerte, et s'accroupit près du poteau, glissant dans l'obscurité.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 16 Juil - 23:05

Pouce vit Minuit regarder en sa direction et avancer. Il la montra du doigt avec insistance. Jato s'envola dans sa direction avant de faire une boucle et de revenir se poser auprès de son maître.

_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 0:25

Quand elle vit le grand oiseau noir planer sur elle, elle eut un mouvement de recul. Ses ailes noires bruissaient dans le silence. Il fit demi-tour, prenant un arc de cercle souple, et alla disparaitre entre deux voitures. Minuit l'avait reconnu puisqu'elle l'avait déjà vu ; le corbeau de Pouce, dont elle avait oublié le nom. Alors qu'elle marchait prudemment en direction des voitures, la main sur la crosse de son pistolet, silencieusement, elle s'en souvint ; Jato.
Elle découvrit Tom Pouce caché là.
- Qu'est ce que tu fais ? Pourquoi tu n'es pas venu...
Elle venait d'apercevoir le fusil à son côté, dont le canon visait l'endroit où elle se tenait, une minute auparavant.
Il va le buter dès qu'il va apparaître.
- Non. Ecoute, voilà ce qu'on va faire. Je veux lui parler, avant. Après tu pourras le tuer. Nous pourrons le tuer.
Elle attendit une réponse, dévisageant son visage sans paupières.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 13:42

- Je m'en doutes bien. Et il n'est pas non plus difficile de deviner qu'il va essayer de t'assassiner ou de te faire assassiner, s'il ne prend pas la peine de venir en personne. J'imagine mal le Joker venir sans un as dans sa manche, en revanche il ignore ma présence, je serais le tien. Retourne ou tu étais et comportes-toi comme si je n'étais pas là, ce faisant il regarda dans la lunette du fusil. J'aperçois une silhouette là-bas, éloigne-toi vite de moi. Et bonne chance.

_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 14:12

- Oui, je sais. Depuis le temps, je le sais...
Elle le regarda encore un instant.
- Merci.
Elle s'éloigna d'un pas lent mais décidé. Elle ne pouvait plus reculer. Elle alla se poster à côté du même poteau.
Sa main n'avait pas quitté le pistolet. Mais elle ne tremblait pas. Elle avait vu beaucoup de choses depuis qu'elle avait quitté l'orphelinat, à treize ans.
Elle n'avait pas peur du Joker. Elle ne savait pas encore si c'était une bonne chose. Il ne fallait pas avoir trop confiance en elle même. Il ne s'agissait pas d'amour propre ; seulement de confiance en ses propres capacités. Il ne fallait pas qu'elle oublié de se méfier. Surtout pas. L'effet de suprise était un des plus grands plaisirs du Joker, elle le savait ; Apparaître, disparaître, en laissant derrière lui une traînée de sang et de mort. Imprenable.
Il viendrait, elle en était sûre. Mais il ne viendrait pas sans de bonnes cartes entre les mains.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 18:20

Cela faisait plusieurs jours que le Joker n'avait pas croisé le fer avec le sombre justicier. Pas de nouvelle que puis une semaine... Voire plus. Ça commençait à agacé le psychopathe qui aimait avoir affaire à héros préférer. Soit! Il fera sans lui! Il se montrerais un jour ou l'autre et les deux piliers de cette maudite ville s'engageront dans un nouveau combat où le Joker aurait finit à l'asile.

Bien entendu, il n'avait pas que le chevalier noir qui lui courrait aux basques... Il y avait Maroni et Falcone qui, de loin, tentait de piéger le Joker. Bien sûr ils n'y arrivaient pas et s'étaient résolus aux querelles mafieuses pour la drogue et par extension, pour l'argent. Ils étaient comme ça... A vouloir le contrôle absolu sur la ville et ils y étaient arrivés avant l'arrivée du fana des chauve-souris!

Maintenant, il ne restait plus que tonton J pour faire vivre cette bonne vieille Gotham et dieu seul savait qu'elle en avait vu de toutes les couleurs avec le Prince du crime. Il y avait bien quelques petites frappes par-ci par là mais, rien de bien grandiose. D'ailleurs, le Joker savait pertinemment que les racailles de cités le prenait parfois comme exemple. Il devenait leurs idylle et ça faisait bien rire le Joker qui consentait de temps en temps à bien vouloir recruter un petit jeune dépravé sortant fraichement de prison.

Aujourd'hui encore, il reçut un message lui donnant rendez-vous dans un parking, en pleine nuit... Signé Minuit... Minuit, Minuit... Ça disait bien quelque chose au Joker avant de se rappeler de cette adolescente qui avait voulu le tué lors d'une de ses nombreuses évasions d'Arkham. Cette petite sotte était vivante? Il se souvenait étrangement l'avoir soigneusement asperger de venin... Si elle était toujours debout c'est qu'elle était immunisée. Avant ou après, cela n'avait pas d'importance puisque qu'il ne contait pas allé à ce rendez-vous. Pourquoi le Prince du crime, l'ennemi n°1 de Gotham, le criminel le plus recherché des États-Unis irait se déplacer pour aller voir une simple adolescente en crise existentiel? Idiot! Ridicule! Il jeta la lettre dans un coin se laissant le soin de vaquer à ses occupations habituelles. C'était plus tard dans la soirée que le Clown était retombé sur ce mot et avait changé d'avis. Il s'ennuyait un peu et ça risquait d'être comique.
Il se prépara donc à son rendez-vous galant, s'était fait tout beau et était parti en compagnie de trois de ses hommes. La voiture ne se gara pas sur le parking mais, un peu plus loin, en sorte que son hôtesse ne remarque pas les hommes de main du Joker.

Quelque chose le perturbait... Une jeune femme, seule, dans un parking sombre, donnant rendez-vous au psychopathe le plus dangereux de Gotham... Il y avait de quoi se posait des questions. Non, elle était avec quelqu'un, c'était obligé. Elle s'était durement préparé et même si elle paraissait sans défense, il fallait se méfier.

Le Joker se tenait sur le parking et avait vu Minuit en compagnie d'un jeune homme. Ce même homme qui avait tenté de le tuer. Une belle surprise pour le Joker qui s'offrit un grand sourire. Bien entendu, il était seul et les trois hommes étaient postés autour du parking en cas de fusillade impromptue... Malgré les babouins aux garde à vous, le Joker restait très minutieux. Il s'était fait beau oui, mais il avait aussi préparé son petit attirail de gadget! Il avait aussi pris soin de changer le gaz hilarant de sa fleur en vapeur soporifique qu'il utiliserait pour pouvoir parler en privé avec Minuit. Puisque oui, son nouveau compagnon allait le gêner et il fallait s'en débarrasser. Le Joker ne tolérait pas les traitres... Et encore moins ceux qui tentaient de le tuer... Mais, il se sentait d'humeur généreuse et allait faire en sorte de ne pas trop faire souffrir Tom lorsqu'il le torturera à mort. Voyez! Il savait se montrer gentil notre bon vieil oncle J!

"Bonsoir Minuit." Il avait un immense sourire et marchait en direction de la jeune femme. Il avait espéré faire un bel effet de surprise et ignorait l'autre idiot qui le visait surement à l'aide de son fusil. Il ne pouvait pas le supporter...

"Dis-moi, tu me donnes rendez-vous et et ne me dit même pas que tu ramènes d'autres invité... Tu ne m'as pas habitué à ça." Il hocha la tête, l'air contrarié mais, gardant ce sourire psychédélique.
"Tût tût tût! Ce n'est pas très aimable... Surtout lorsque le dit invité se cache... N'est-ce pas Tom?" Il souleva sa tête, son rictus aux lèvres voulant à tout pris voir la tête que ferait le jeune homme débusquer aussi vite.

_______
Edit de Minuit : Je sais que c'est dur de perdre des habitudes en RPG, mais le texte est en écriture de base, les pensées sont en italiques. :)
(Et, euh, le Joker voit à travers les voitures...? Tom est censé être accroupi entre deux voitures, mais bon, c'est pas trop grave. ;)

(J'ai crut comprendre qu'il vient te parlé a un moment... non?
Non, c'est moi qui y vais. :) Mais Minuit ignore sa remarque, donc pas de problème. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 19:15

Minuit fit volte-face, la main sur la crosse du Bren Ten. Elle fit un pas en arrière par réflexe.
- Bonsoir, répondit froidement Minuit. Je ne savais pas que je vous avais habitué à quoi que ce soit, mais soit.
Elle eût un petit sourire moqueur en coin, pour se donner de la constance.
- Restez à une distance correcte.
Elle aurait certainement pû le tutoyer comme il l'avait fait, mais elle se cantonna à un vouvoiement acide. Elle ne regarda pas dans la direction de l'endroit où elle savait que se trouvait Tom.
- J'aurais certainement pû vous abattre dès que vous êtes apparu, mais je n'ai pas fait tout ça (Sa voix trembla légèrement.) pour rien, et moi, je ne suis pas une folle.
Minuit eut un mouvement de tête pour repousser les mèches de cheveux qui lui tombaient devant les yeux, puis garda la tête un peu penchée en avant, sans le quitter des yeux. Elle n'avait pas droit à l'erreur.
- Je veux parler - enfin, si vos gorilles peuvent s'empêcher de venir me descendre dans le quart d'heure qui va suivre.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 19:50

- Ne m'adresse pas la parole, sale malade. Minuit, je surveille les 'amis' ou plutôt la chair à tuer de notre ami, ils ne bougent pas de leur voiture, pour l'instant. Tom déglutit avec difficulté. Il avait un mauvais présentiment.

_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 21:45

Le Joker se sentait en position de force malgré le canon de Tom dans sa direction. Les deux pierrots avaient comme seuls but de dégommé le Joker... Ce qui tilta la curiosité de celui-ci. De quoi voulait parler Minuit? D'ailleurs, il ignorait pourquoi celle-ci voulait tuer le Clown du Crime... Peut-être une envie de jouer les héroïnes mystérieuses, ou peut-être le Joker s'en ait pris à un de ses proches? Quoi qu'il en soit, si le psychopathe se tenait ici, c'était par simple curiosité et -sait-on?- par souhait de s'amuser un peu.

Lorsque Minuit eut le réflexe d'attraper son arme, elle amusa le Joker qui, même dans une confiance absolu, savait qu'il était impressionnant de lui faire face... Surtout en pleine nuit dans un lieu désert. D'ailleurs, à part une voiture ou deux, il n'y avait vraiment personne. Habituellement, ce genre d'endroit sert de lieu d'échange aux trafics de la pègre et de tous ces mafiosos. Cette nuit paraissait trop calme.

Son interlocutrice n'avait d'ailleurs pas l'air d'être très impressionné par le calme qui parcourait les lieux. Elle avait de la repartie, c'est sûr. Il en était de même pour son ancien "collaborateur"... Le visage de Joker s'assombrit, effaçant son sourire inquiétant pour laisser place à une émotion bien moins rassurante.

Il s'arrêta à un mètre de Minuit

"Vous auriez dû restez caché, toi et ton sale traître de mercenaire...!"


Il reprit d'un ton beaucoup plus serein, le sourire en coin, sourcil relevé

"Mais je sais bien que tu es loin d'être aussi stupide que tu en a l'air. Par ailleurs, je consent à te laisser parler..." Il leva une main, signe à ses hommes de braquer leurs armes "Malheureusement, je suis méfiant et je ne voudrais pas que ton nouveau compagnon ne fasse quelque chose qu'il pourrait regretter..."

Une voiture s'arrêta derrière le Joker qui se décala pour en ouvrir la portière.

"Et si nous discutions plus en privé? Ce serait dommage que tout ça se termine en bain de sang?"

La portière ouvert, le Joker regardait Tom d'un regard satisfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 21:49

- Minuit, ne sois pas assez stupide pour monter là-dedans...

_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 17 Juil - 22:10

Elle regarda Tom dans les yeux. Ses yeux sans paupières. Elle devait faire, encore une fois, un choix. Soit ils mourraient tous les deux, soit elle risquait de mourir. Elle seule. Il y avait eu assez de morts comme ça. Et le Joker ne lui faisait pas peur. Et elle refusait d'encaisser la mort de Pouce.
Elle lui lança un regard d'excuse. Désolée. Puis se tourna vers le Joker et lança :
- D'accord. Aucun besoin d'être si sérieux. (Elle se rendait compte que c'était de la provocation - mais elle se contentait d'entrer dans son jeu.) Je garde mon arme, cependant. Je ne suis pas idiote. C'est ça ou rien. Comme je vous l'ai dis, je veux parler, d'abord. Vous tuer maintenant me serait inutile - je ne suis pas comme vos petits copains d'Arkham. Ou même comme vous et vos clowns.
Quand elle s'avança vers la voiture, les clowns tournèrent leurs armes vers elle. Elle monta dans la voiture, la main vissée sur la crosse du Bren Ten, l'autre prête à attrapper le poignard à sa ceinture.
Elle se colla contre la portière, puisqu'à partir de ce moment, elle commençai enfin à craindre pour sa vie. Et elle pria pour que Pouce trouve le moyen de les suivre. Même si ça ne changeait plus rien.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Dim 18 Juil - 0:01

"Après toi!"

Le Joker regarda monter Minuit dans la voiture et lança une profonde révérence à Tom dans le but de le narguer. Il la laissait garder son arme. De toute façon, dans une voiture, elle ne serait pas d'une grande utilité et le Joker saurait vite calmer les ardeurs de la jeune femme.

Il fit signe à un ses hommes qui disparurent dans les ténèbres des ruelles et un d'eux monta à l'avant, sur le siège passager. A son tour, le Clown monta à côté de minuit qui s'était écrasé sur la portière d'en face. Elle n'était, de toute évidence, pas à l'aise.

Le moteur se fit entendre et la voiture démarra et avança dans les rues de Gotham. Personne ne parlait... Les deux hommes fixaient soigneusement la route sans même oser se retourner. Une tension palpable commençait à se faire sentir. Le Joker s'étira, pris une bouteille de jus d'orange (non qu'il n'appréciait pas les boissons alcoolisées mais, il se refusait férocement tout ce qui pouvait le mettre dans une situation qu'il ne contrôlait pas) et en servi dans deux verres différents qu'il avait consciencieusement préparés avant de venir à son rendez-vous

"Allons! Met-toi à l'aise... Tu dois avoir soif"


Il lui tendit un verre, l'obligeant à le tenir si elle ne voulait pas renverser le contenu du récipient. Enfin, il commença à parler avec un sourire qui se voulait rassurant. Il avait perdit cette attitude inquiétante et il semblait ne vouloir que le bien de son prochain. Bien sûr, pour qui connait le Joker, ce n'était qu'un moyen comme un autre de s'attirer les fleurs de ses interlocuteurs pour mieux les manipuler. Mais ça, même si on le savait, il n'était pas toujours évident de s'en défaire.

"Tu sais, ça me peines vraiment que tu ais une si mauvaise image de moi. Tu vois, j'aurais pût te tuer, toi et ce traître de Pouce... Mais, je suis venu et je t'ai même accueilli dans ma voiture..."

Sa voix s'assombrit soudain et sa phrase avait un gout amer de menace

"... Alors, j'espère que tu ne m'as pas convoqué pour une simple banalité!" Puis, comme si ses sentiments étaient dissociables les uns des autres, il reprit son expression enjoué et chaleureuse.

"Enfin! Espérons que Jean l'Espiègle n'aura pas la mauvaise idée de nous suivre." Le Joker se retourna vers Minuit comme pour demander confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Dim 18 Juil - 0:37

Minuit tenait le verre de jus d'orange assez loin de sa bouche pour montrer au Joker qu'elle ne comptait pas le boire. Elle espérait, au contraire, que Tom les suivait - car c'était sûrement de lui qu'il parlait, malgré son humour assez ambigu.
- Effectivement, railla t-elle, c'est d'une bonté incomparable. Je n'arrive pas bien à me rendre compte, que vous êtes en train de m'offrir un jus d'orange. Et ça vous peine vraiment que j'aie une si mauvaise image de vous ? Vous avez tué mes parents, espèce d'ordure !
Dans sa colère, et le soulagement que lui procurait enfin le fait de pouvoir faire ce qu'elle attendait depuis si longtemps. Elle avait une envie irrespressible de jeter son jus d'orange à la figure maquillée du Clown. Elle avait envie de lui cracher au visage.
- Est-ce que vous vous en souvenez, au moins ? cria t-elle.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Dim 18 Juil - 20:50

Ça expliquait tout en effet! Le meurtre de ses parents était donc la cause de cette partie se chat? Il était vrai que le Joker en avait tuer des personnes dans sa vie. Bien entendu, ce n'était pas la première qui avait demander vengeance... Mais c'était la première qui était aller aussi loin. Personnalité instable et peu fixer... Il pouvait jouer de cette découverte en sa faveur... Mais pour l'instant il avait envie de la pousser à bout. D'aller loin dans la réflexion du pourquoi et pour qui?

Toujours le sourire aux lèvre, il répondit calmement à la jeune femme.

"Mmh... C'est fâcheux! Moi qui pensait que tu voulait simplement me voir"

En réalité, il avait tuer pas mal de parent, de civil, de flic. La vie du Joker était faite uniquement de la mot des autres et ce qui était sûr, c'est qu'il n'avait que de rares souvenir de ses victimes. Seul petite différence, il s'informait toujours sur ses adversaire set ses alliés. Il avait fait quelques recherche et il savez comment était mort les parents de Minuit. Doucement, il allaient d'ailleurs le lieu où les parents avaient péris. Aujourd'hui reconstruit en usine puis, délocaliser, ce n'était plus qu'un entrepôt désaffecté. Pour que ne pas que Minuit ne se rende compte du chemin qu'ils prenaient, il fallait faire diversion.

"Non, effectivement, j'ai un peu de mal à me rappeler de tes parents. Mais, je suppose que tu va vite me rafraichir la mémoire?"


(Désolé de la qualité du Rp mais je suis vraiment crevé!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Dim 18 Juil - 23:52

Son calme l'exaspérait, mais elle entra à nouveau dans son jeu, se maîtrisant au mieux.
Du calme, Minuit, du calme. Même si tu le hais, tu peux faire mieux que ça. Allez, courage.
- Ils travaillaient tous les deux dans une banque de la 5ème avenue, dans les quartiers chauds de Gotham, désormais - même les flics en ont la trouille, à cause de la pègre et de vos tarés de camarades de cellule capitonnées... C'était un jeudi soir, à l'heure où les clients affluaient. Vous le saviez, bien sûr. C'était une petite banque, mais la clientèle était nombreuse - il y avait peu de banques auxquelles ont pouvaient se fier et qui n'appartenaient pas à la pègre. Vous et vos clowns, vous avez voulu braquer les caissières, mais elles ont refusées de vous donner ce que vous vouliez. (Minuit redressa la tête avec une moue dédaigneuse, amère - haineuse et pourtant si triste.) Elles avaient du courage, elles. Ma mère était parmi elles. Mon père, lui, travaillait dans un des bureaux derrière les caisses. Alors... (Elle ferma les yeux pendant un quart de seconde, juste le temps pour qu'elle se reprenne.) Alors, vous avez balancé votre Venin, vous êtes sortis, et vous avez tout brûlé. Ca vous dit quelque chose, maintenant ? Ou est-ce que vous oubliez juste leurs visages et leur mort juste après que vous n'y voyiez plus aucun plaisir à prendre ?
Elle s'arrêta de parler, observant sa réaction, se rendant compte qu'un sourire méprisant s'était formé sur ses propres lèvres, ces lèvres scindées en deux par un trait de maquillage noir. Cela lui donna un peu de courage. Cela lui évitait de montrer la douleur que ces pensées provoquaient. Une douleur enfouie sous une couche de poussière.
- Je veux savoir pourquoi. Pourquoi ?

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Dim 1 Aoû - 1:26

Le Joker avait le chic pour mettre ses interlocuteurs en rogne... il savait s'y prendre en se qui concerne la provocation et connaissait les failles de la patience humaine. Aussi pleine de bonté soit elle, une bonne âme peut vite se retrouver être la pire créature que le monde est engendrer. Le Joker en était peut-être la preuve même. Peu de personne ne comprenait cela... Et au fond, le Joker voulait montrer au monde que ses actes n'était pas aussi dénué de sens que ne le sont celles d'un justicier déguiser en chauve-souris, du flic passant sa vie à pourchasser le criminel sans rien vouloir en retour ou du citoyen lambda qui n'avait aucun sens mise a part n'être qu'un pion sur l'échiquier du gouvernement.

Il avait su prouver à mainte reprise prouver que la folie n'était pas une aliénation mais, la seconde option, celle que l'on choisit lorsque la vie n'est pas tendre et que l'on doit survivre dans un monde proche de l'anti-chambre des Enfers comme l'était cette ville de Gotham. Cette personne en face de lui était de cette trempe! Il était certain qu'il ne lui fallait qu'un rien pour faire basculer Minuit. Bien sur, du point de vue du citoyen de base, ça paraissait plus comme un "mauvais camp", celui des vilains méchant qui veulent tout détruire! Mais de l'intérieur, tout était bien différent. Une fois que l'on avait gouté à cette folie, à cette liberté psychologique, il était quasiment impossible de faire marche arrière! Le Joker en était persuadé!

Le Joker n'écoutait qu'à moitié son invitée et paraissait distrait. Tout cela, bien évidemment pour faire sortir Minuit hors de ses gonds. Elle était pourtant d'un calme étonnant et cela aurait presque inspiré le respect au Joker si celui-ci ne savait pas comment tout cela allait se terminer. Bien entendu, il s'attendait bien à ce que la jeune femme lui demande explication... Mais, ce n'était pas tout! Il savait qu'il y avait autre chose. Elle s'attendait a quoi? Elle pensait que le Joker allait lui faire de plates excuses avant de dire "Bon, à la prochaine fois!". C'était légèrement stupide ce qui n'était pas son cas! Le Joker pouvait pensait qu'elle avait un plan précis mais, en la faisant monter dans cette voiture, il était bien conscient d'avoir foiré tout ces petit complots. Maintenant il était de mettre les choses aux clairs!

"Tu me demande sérieusement pourquoi? Et bien, je pourrais te dire simplement que c'est par plaisir que je m'amuse à tuer tout ces pauvres gens mais vois-tu, je pense que tu voudrais plus d'explication..."
Le Joker illustrait très souvent ses paroles par de grands gestes théâtraux mais, là, il restait droit et immobile, tirant un monologue qui, de la bouche du Joker, paraissait presque solennel!
"Mmh... Tes parents travaillaient tout deux dans une banques... Ils étaient aux même jours, au même endroit que lorsque je suis entrer dans le bâtiment... Ta mère, au lieu de faire ce que je lui ai dit, à préférer mourir pour quelque chose qui ne lui appartenait pas... On peut vois là un enchainement de coïncidence qui ta amener jusqu'ici... Mais, on peut aussi appeler ça le destin. Personne ne meurt pour rien! Certain meurt pour alimenter une idée ou un mouvement, d'autre pour faire changer les choses.. Je crois que tes parents, c'était plutôt dans le sacrifice!"

Il se retourna vers Minuit "Car après tout, serais-tu vraiment devenue qui tu es sans ce sacrifice? Crois-tu que tes parents aurait vécut bien longtemps avec un job comme ça? Si ce n'était pas moi, il serait mort de toute façon! Tu ne serait jamais arriver face aux plus grand criminel des USA sans mourir si cela se serait passer autrement! Tu dois ton existence à Harvey, à Ivy et à moi!"

Il continua son discourt sans même se soucier si son interlocutrice l'écoutait.

"J'aurais très bien pu te tuer lorsque j'en avait l'occasion tout à l'heure... Mais, d'autre voudront ma mort et ton sacrifice n'aura servit a rien... Toi aussi tu aurait pu m'abattre! Tu en à toujours l'occasion..." Il laissa dériver son regard sur son arme, sans vraiment avoir un expression menaçante ou menacer. "Mais, alors... Cette vie que tu as mener, dans la souffrance et la peine... Comme dans le bonheur d'ailleurs, ne se résumerait qu'à une pression de la détente de ton arme? Tout cela n'aurait servit qu'a me tuer?
Je ne pense pas que tu sois aussi stupide... Mais, peut-être un retour aux sources t'aidera!"

La voiture s'arrêta dans un hangar désert. Un silence parcouru la voiture et le Joker regardait Minuit avec un regard pétillant... Comme s'il lui offrait une surprise. Il semblait exciter à l'idée de sortir et de voir sa réaction puisqu'ils étaient simplement au lieu où ses parents avait été tuer.
_________
(Désolé pour les fautes, je corrigerais lorsque j'aurais un peu plus de temps...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 27 Aoû - 19:37

Tu dois ton existence à Harvey, à Ivy et à moi !
- Je ne vous dois rien, répondit froidement Minuit. On croirait entendre Maroni. Et je pense que la seule personne à qui je doive quelque chose soit effectivement Dent. Vous vous croyez investi d'une mission divine, c'est ça ? Vous guidez les gens vers leur destin ? Et puis après tout, vous ne pouvez pas tirer de plaisir de ce que vous faites, n'est-ce-pas ? Les malades dans votre genre ne ressentent rien, on a dû vous le dire à Arkham, non ? Non ?
La voiture s'était arrêtée dans un hangar. L'air qui entra par la vitre ouverte de la voiture lui amena une odeur de rouille, de moisi et de vieil espace clos. Minuit se sentait à l'étroit dans la voiture. Elle porta la main à son pistolet, ouvrit la portière et sortit. Le plafond était très haut, et seule la lumière de la lune par les vasistas, tout en haut des parois étroites des murs. Un papillon de nuit se cognait contre une des vitres. Minuit avait toujours détesté les papillons de nuit. Ils lui rappelaient un des livres favoris de son père. Le Silence des Agneaux, de Thomas Harris.
Parfois, dans ses cauchemars, elle les voyaient, et dans le bruissement de leurs ailes, elle revoyait leurs visages. Les visages de ses parents. Elle ferma les yeux un instant, laissant l'obscurité l'apaiser. L'obscurité l'avait toujours protégée.
- C'est quoi, ici ? Votre super-planque ?
Tom, où es-tu ?

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Jeu 9 Sep - 19:15

ce qu'elle pouvait être ronchon ! C'est vrai quoi, si on y réfléchissait, le Joker faisait partie intégrante de son histoire, de son passé, et, qui sait peut-être, de son future ! Ça, elle ne pouvait pas se le mentir et en particulier lorsqu'on passe le trois quart de sa vie à courir derrière la personne concerné. Et puis, c'était bien plus amusant comme ça : Le Joker créer Minuit pour finalement, lui faire passer le temps puisque, à la fin, tout ça n'aurait servit que de jeu au plus grand criminel de Gotham. Si elle s'en souciait ? Allez savoir ! Dans tout les cas, personne ne s'ennuyait et si le Joker pouvait aussi reprendre ce que Tom lui devait, c'est à dire son service, il en serait bien content ! Bien évidemment, il n'allait pas reprendre un traitre. Quoique, il se doutait bien qu'il n'allait pas tarder à lui courir après. De toute manière, le Joker l'aurait tué à un moment où un autre.

Mais, là, ce qui importait était le fait que Minuit lui faisait de la psychanalyse. Il adorait ça, tout le monde lui sortait des théories plus bidons les unes que les autres. Si les spécialistes ne savent même plus faire leurs boulots convenablement, à qui pourrait-on faire confiance alors ? Et en particulier dans cette ville corrompu jusqu'à l'os. Mais, ne savait-on jamais qui détenait les principes les plus durables ? Les flics de Gotham qui se faisait soudoyer au moindre petit billet vert qui passait par là? Gordon et sa vieille moustache? Ou peut-être Batman et son déguisement de dingue? Mais, si on remarquait bien, seuls les dingues n'étaient pas corrompu dans cette ville. Oui, oui, pour lui, Minuit était une folle. Se maquiller de la sorte n'était pas vraiment une preuve de santé psychologique. Ou alors c'était une nouvelle mode très courante chez les jeunes dépravés.

Quoi qu'il e soit, le Joker regardait Minuit comme s'il était en train d'écouter une personne quelconque discutant de la pluie et du beau temps, acquiesçant de la tête de temps en temps, le regard concentrer. Un intérêt faussement jouer que le Joker offrait à la jeune femme sans vraiment prendre tout cela au sérieux.

"Oh, mais tu me connais ! C'est dans ma nature d'aider les autres. "
Il fit soudain une moue boudeuse, l'air vexer ou attrister. "Ce n'est pas très gentil de dire ça. Tu veux vraiment tout détruire entre nous ? Et que diront les enfants ? Je n'aurais jamais crut ça de toi..."

Le Joker? Délirer ? Allez savoir... En tout cas, il arrêta son petit jeu tout à fait cocasse lorsque la voiture s'arrêta. Il continuer à regarder Minuit qui sortait en même temps que ses deux hommes. La portière refermer, il sortit à son tour, s'étirant les bras vers le ciel et lâchant un bâillement somnolant. Il aimait bien ce type d'endroit. C'était grand et les bruit parcourait tout l'endroit, suivit des échos qui jouait dans un rythme musical.Tout cela, il aimait. C'était d'ailleurs dans des endroit abandonné où l'humidité et la poussière envahissaient les lieux qu'il squattait le plus souvent. D'un certain côté ça lui rappelait un peu Arkham... L'odeur de renfermer qui vous prenez les narines, l'ambiance glauque et un froid frissonnant, presque étrange. Mettez avec ça une musique tout à fait psychédélique et vous aurez le parfait tableaux que le Joker avait tendance à apprécier.

"Tu reconnais pas ? Allons, chou, essaie de te souvenir ! Les flammes, l'argent, les clients qui affluait à une certaine heure de la journée, et les hôtesses... Oh, les hôtesse avec leurs charmant petit costume de banquière... Tu en as déjà mit un ? Je suis sûr que ça t'irais comme un gant. Ou alors un costume noir et blanc ! Oui, un costume de pierrot... Ça irait bien avec ton maquillage."


Il la regardait, la mine réfléchit et dans la lune. Il imaginait bien Minuit avec un costume de pierrot. Qui mettrait ses formes en valeur, sans couleur, juste les primordial... Noir et blanc ! Voyant qu'il avait perdu son interlocutrice il continua avec une nouvelle énigme qui en laisserait plus d'un perplexe.

"Mais, il faut vraiment tout te dire ! C'est ici que tout à commencé, ici que ton histoire à débuté l'élément perturbateur, le facteur qui change tout ! C'est aussi là que tout se finira. Tu remarquera que j'aime bien l'ironie... Alors chérie, tu n'as toujours pas trouvé ? Voyons, je suis sur que tu sais où nous sommes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 11 Sep - 22:20

Le sourire moqueur de Minuit s'était évanoui. Ses yeux étaient devenus durs et son regard était emprunt de froideur. Elle dévisageait le Joker, ses yeux le transperçant. Son visage s'était décomposé et était devenu comme un masque inexpressif sur la douleur intérieure qui se ranimait chaque fois depuis dix ans. Et chaque jour, elle avait un peu plus appris à cacher son mal intérieur, à l'enterrer au fond d'elle, tout au fond. Et aujourd'hui, encore une fois, elle se cachait derrière cette froideur, elle faisait taire la souffrance.
Un silence lourd et glacé s'installa. Le papillon de nuit voletait encore contre la vitre. Minuit le rompit, d'une voix froide, saccadée et neutre.

- Je vous déteste. Je vous déteste un peu plus chaque jour de ma misérable vie, je vous hais et vous n'êtes rien, rien, rien. Vous pensez que vos crimes vous donne une puissance sur les gens, vous croyez que vous pouvez maîtriser les personnes parce que vous éveillez leurs peurs, leur haine et leur souffrance ? Mais vous n'êtes rien, absolument rien. Vous êtes un lâche, et si vous avez un seul milligramme de puissance sur les autres, c'est parce que votre seule force reste celle de votre folie, et celle de vos putains de clowns. Vous avez tué mes parents, et dès que j'ai appris que la banque avait brûlé, qu'ils étaient tous les deux morts, j'ai sû qu'un jour je regarderais droit dans les yeux celui qui avait fait ça pour lui dire ce que je vous dis, pour lui cracher à la figure. Vous m'avez amené ici pour me voir souffrir, parce que ça vous ferait plaisir ? N'est ce pas ? Mais je n'ai pas peur. Je n'ai plus peur de personne. Plus maintenant.

Minuit porta sa main à sa ceinture, en déguaina son arme. Les clowns n'étaient pas encore sortit. Son coeur battait un peu plus vite. Elle pointa le canon de l'arme sur le Joker, derrière la voiture, et murmura, avec une voix qui, pour la première fois depuis qu'elle était descendue de voiture, trembla :

- Et finalement, c'est peut-être la fin. Mais je ne sais pas encore bien pour qui.

Ses yeux la brûlaient. Sa gorge était nouée par la colère, mais son coeur lui faisait encore mal, du mal qu'elle avait déjà ressenti la dernière fois, et que la colère ne tarissait pas. Elle ne tiendrait pas longtemps avant de perdre son sang-froid. Mais elle n'avait pas attendu tout ce temps pour rien.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Lun 13 Sep - 21:14

Le frêle sourire narquois qu'arborait Minuit avait laisser place à un visage livide. Aucun sentiment ne sortait de son regard semblait vide. C'était étrange et le Joker la regarda un moment, intrigué et perplexe, comme si réagir de cette manière n'était pas normal. C'était pas normal. Elle n'était pas censé s'effondrer en larme ? Non, elle se remit a parler, comme si de rien n'était. Le sourire du joker s'effaça à son tour. Que voulait-elle ? Là, elle avait pourrit la soirée. Petite trouble fête qui ignore dans quelle position elle pouvait se trouver. Dans ces moment là, le Joker ce serait jeter sur elle où aurait demander à ses clown de l'abattre sur place, comme une vulgaire chose qui n'avait plus aucune utilité au Joker.

Sauf que Minuit décida de jouer aux grandes fi-filles en pointant son arme sur son hôte. Ça devenait légèrement plus intéressant. Elle comptait vraiment tiré ? Le Joker fit signe à ses hommes de rester dans la voiture et regardant la jeune fille. Il avait reprit un grand sourire satisfait. Même si elle tirait sur le Joker, les petits clown dans la voiture irait directement abattre Minuit. Après tout, si le Joker mourrait, ils n'auraient plus de revenu "fiable" ainsi que la protection assuré puisqu'être un homme de main du Joker, ce n'était pas vraiment donné a tout le monde et offrait (malgré quelques inconvénients) de nombreux avantages.

Le Joker avait détourné les yeux vers le sol, la main posé sur le toit du véhicule. Il tapotait légèrement du bout de ses doigts tout en avançant tout doucement, avec un prudence mais, aussi une certaine folie. Il n'avait pas peur de cette arme, pas peur de la mort et ce n'était pas cette garce qui allait changer quoi que ce soit.

"A ton avis, qu'est ce qui peut être pire que deux bébés dans une poubelle?" Il attendit quelques secondes voulant faire réfléchir son interlocutrice. La pression était monté a son comble et une simple pression de gâchette pouvait le tuer. Il releva les yeux soudainement vers ceux de Minuit, son grand sourire de psychopathe aux lèvres. "Un bébé dans deux poubelles !"

D'un geste irraisonné, le Joker envoya l'arme de Minuit valser, et un gaz corrosif sortie de sa manche, pendant que le coup de feu résonnait encore dans le bâtiment. En quelques secondes, il venait de plaquer Minuit contre la voiture et la tenait en respect grâce à une lame rétractable, toujours fourré dans la même manche et de l'autre main la gardait plaquer contre la portière de la voiture, lui tenant fermement la mâchoire.

"Haha ! Si tu n'as pas peur, c'est que tu dois être comme nous ! Qu'est ce qui pousserait une si fragile personne à vouloir mourir de la plus horrible des façon ? La stupidité, le pseudo courage... Oh ! Je sais, la folie ?"
Il approcha son visage si sien jusqu'à sentir le souffle de Minuit. Court, chaleureux. "Je suis fort parce que je te tiens entre mes doigts et que je peux faire ce que je veux de toi !"

Il desserra son emprise sur sa mâchoire pour caresser sa joue et descendre vers le cou puis l'épaule. Il était heureux de voir comment les choses se dérouler. Un des deux hommes sortie discrètement, allant fumer une cigarette. Personne n'y prêta attention et encore moins le Joker qui ricanait, un rictus qui scindait son visage en deux.

"La soirée promet d'être des plus intéressantes, tu ne trouve pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Pouce
Super-Héro
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 28
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Ven 17 Sep - 23:33

(Le rythme de Charabia de Charlie Chaplain résonna dans la poche du manteau de Pouce.
- Allo?

En faction dans l'angle d'un immeuble, il attendit son complice. Il le reconnu lorsqu'il l'entendit siffler l'hymne de Gotham. Agissant comme s'il ne le voyait pas, celui-ci continua de marcher en fumant, il tira sur sa cigarette et l'écrasa du pied. Tom le vit sortir son 99mm de sa poche, il déguaina son arme également.
Son complice ouvrit la portière avant et s'y rassit. A l'intérieur, le Joker plaqua Minuit contre la porte. Porte qu'il ouvrit brutalement, sans appuit, Minuit tomba allongée sur sa banquette, le Joker lui, la tête en avant. Le front contre le canon du magnum du mercenaire.
- Peut-être mais lui n'est pas un imbécile.
Il lui arracha la fleur à gaz de sa veste. Caïn lui, à l'avant, abbatit le clown de son silencieux en un éclair.
)


Edit. de Minuit : Je reprends après le dernier post du Joker.



_________________
Spoiler:
 


«Mon sucre de Mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Mer 22 Sep - 21:05

Ses yeux la brûlait. Des larmes coulaient sur ses joues et elle toussait, aveuglée. Elle entendait le Joker. Elle sentit à peine qu'il lui tenait le visage. Quand elle pu ouvrir les paupières, elle hoqueta :

- Vous êtes... complètement... cinglé...

Elle sentait la lame du couteau sur la peau tendue de son cou. Elle ne pouvait pas bouger. Sa voix était triste quand elle reprit. Elle avait inévitablement échoué. Sur toute la ligne. Depuis le début.

- Qu'est-ce que vous comptez faire ? Me tuer, comme tous les autres ? Et après-demain, vous ne vous souviendrez même plus ?

Ses yeux lui faisaient un peu moins mal, mais ses yeux laissa encore échapper de l'eau salée sur ses joues. Elle aurait voulu essuyer son visage humide, mais elle ne pouvait pas faire un geste. Sa gorge la brûlait à chaque mot. Son coeur était serré.
Elle regarda le visage du Joker. Elle voyait son ennemi plus près qu'elle ne l'avait jamais vu, elle voyait tous les défauts de son maquillage, elle voyait la couleur de ses yeux et la sorte de vide qu'il y avait au fond, et elle ne pouvait même pas lui cracher au visage. Tout ce qu'elle fût capable d'émettre fût un toussotement pitoyable. Elle détestait sa faiblesse. Il avait un sourire qu'elle haïssait. Un sourire inanimé, un sourire fou.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »


Dernière édition par Minuit le Sam 25 Sep - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
le Joker
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/07/2010
Localisation : Prenez un ticket et faites la queue, comme tout le monde

MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   Sam 25 Sep - 18:41

Quoi ? C'était déjà la fin ? Minuit n'était même plus capable de bouger et l'étreinte du Joker se faisait de plus en plus forte. Il était inéluctable, le Joker avait toujours eu le contrôle. Oui, ça il le savait. Ce qui était amusant était le fait que Minuit s'en rendait compte seulement maintenant. C'était peut-être la première fois qu'elle se rendait compte que ses actes, dans un élan de courage aussi pitoyable soit-il, se confondait à du suicide, camouflé derrière le masque de la vengeance et de la fierté. C'était le plus pathétique et lorsque e Joker s'en rendit compte, ses mains se desserrèrent. Son sourire lui, ne s'était pas effacé pour autant. Non, la situation n'en restait pas moins cocasse et amusante. Même sous l'emprise du psychopathe, la jeune fille continuait de se montrer stupide. Elle réussit à aligner les quelques mots qui lui venaient en tête.
Puisqu'il était d'excellente humeur et que le jeu devenait intéressant, il n'avait pas en tête de la tuer. Au contraire, la descendre maintenant serait tellement plus ennuyant et banal. Aujourd'hui, ce serait la peur, un autre jour, ça irait plus loin et lorsqu'il aura rongé la dernière once d'humanité chez Minuit, le perdant aura droit à perdre toute son humanité. Bien entendu, pour le psychopathe, dans ces cas là, se serait LA perdante. Elle affirmait haut et fort qu'elle était toujours sainte d'esprit mais, allons voir combien de temps elle pourra s'auto-proclamer "normal". Et après tout, ce serait une faveur qu'il accorderait à la jeune fille. Tout commençait par les choix. Le Joker choisissait de la laisser en vie et Minuit accepterait de jouer à son jeu.

"Mais ne sois pas si bête ! Tu tuer ? Mais, pourquoi faire ?" Il recula subitement, lâchant sur sa victime son emprise et ramassa l'arme de Minuit pour pointer le canon vers sa propriétaire. "Mais, je suis sur que tu pourrais accepter un petit marché en échange de quoi, je t'épargne la conscience de la mort de tout tes petits camardes."
Le moteur de la voiture commença à démarrer et un des hommes de mains du Joker rentra dans la voiture, jetant prestement sa cigarette à peine entamée.

"Oh, ne t'inquiète pas, je ne te demanderait pas quelque chose de trop dur pour toi chérie. Juste quelques informations sur l'activité de la pègre."

En vérité il n'avait que faire des petite affaires des russes et des italiens. Tout ce qu'il voulait c'est obligé Minuit à travailler en semi-collaboration avec lui même s'il se doutait bien quelle refuserait. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il enleva le cran de sécurité de l'arme.
"Allez, je te donne ..." Il laissa sa phrase en suspend pour regarder sa montre "Cinq minute pour t'enfuir. Je te donnerais de mes nouvelles un de ces quatre... Et au fait ! Dit à Harvey que Zsasz organise un partie de poker samedi !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vendetta, Sweet Vendetta. [PV Tom Pouce - Minuit - le Joker]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» savage vendetta ---> ch'tite vidéo
» VENDETTA de R. J. ELLORY
» Re: V for Vendetta (zone 1)
» Portrait de Mickael Vendetta
» [Film] V pour vendetta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gotham City :: Parkings-
Sauter vers: