AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DERISION__x

Aller en bas 
AuteurMessage
Catwoman
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 15:33

x__DERISION__x






    Il fut un temps, où la vie me semblait belle. Belle et innocente. Il fut un temps où je trouvais un certain goût à hûmer le parfum d'une fleur, à manger une glace à la vanille, ou à simplement regarder une émission de variété à la télévision. Il fut un temps où je me surprenais à rêver devant un film, un livre ou une simple affiche. J'aimais courir, chanter, rire et danser. Il fut un temps où je rougissais devant un compliment, où je souriais devant une plaisanterie et où je soupirais devant un obstacle. Il fut un temps où j'aimais les garçons, les petits chiens et les chansons d'amour. Ironie du sort ! Il fut un temps, une époque, merveilleuse, douce, mais éphémère et tragique, qui prit fin le jour de ma mort. Une mort violente, subite, que j'n'eus même pas le temps de voir venir. Je me souviens de Son visage, de son rictus figé lorsqu'il me poussa, de ses doigts se crispant sur le tissu de mon manteau, puis se détendant lentement. Je me rappelle du cri qui a transpercé ma gorge, de la terreur qui a figé mon coeur. Mes yeux ne voyant plus défiler les fenêtres des immeubles, mes oreilles n'entendant plus le bourdonnement du vent, mes cheveux me fouettant les joues à m'en faire mal... Tous ces souvenirs restent ancrés, et reviennent, parfois, par brides. Puis, le silence. Long et solennel. Respectueux de la vie qui vient de s'envoler... De l'innocence et de la naïveté qui vient de s'évader... Respectueux de ce coeur devenu glacé. J'étais morte ! Morte ... ? Comment, comment est ce possible ? Je croyais que la mort était un allé simple pour l'enfer... Un voyage sans retour. Aujourd'hui, encore, je regarde mes mains, une lueur folle au fond des yeux. Ces mains, habiles et délicates, est ce ces mêmes mains, qui il y'a un an encore, tremblaient à la moindre remarque, se crispaient sous les regards accusateurs ? Ces mains, fragiles comme de la faïence. Cette peau, tendre et chaude... Est ce là qu'est la mort ? Je me représentais la mort glacée, la mort figée... La mort était alors synonyme de pourriture, de baiser glacé, de blancheur maladive... Je n'comprends pas. Je n'm'explique plus. Je voue mes nuits à la recherche d'une réponse, d'une éclaircie, dans le brouillard new-yorkais...

    Catwoman traversa la ruelle déserte sans empressement, prenant soin de laisser ses talons noirs claquer sur le pavé humide. Un léger coup de hanche, et elle bondissait sans difficulté sur une poubelle, une terrasse, le toit d'une maison... Cette ombre délicate, cette silhouette noire comme les ténèbres, semblant presque iréelle, qui filait dans la nuit, sa carrure se découpant dans la lumière crue de la Lune... La nuit, tout est différent. Les agneaux deviennent loups, les sourires se transforment en rictus monstrueux, le chat ronronnant sur les genoux sort ses griffes et montre les dents... Le chat est un animal intelligent, et moqueur. Les gens n'aiment pas beaucoup les chats, tels qu'ils sont. Ils préfèrent garder l'image du gentil minou réclamant des caresses. Un chat, c'n'est pas ça. Un chat, c'est une créature féerique, et iréelle, un corps svelte et souple, qui se coule dans les recoins sombres, laissant pour seule trace de son passage une empreinte de pas dans la neige. Je comprends les chats, les respecte et les admire. Le chat est mon seul véritable ami, dans cette ville de fous. L'homme n'est pas fiable, il est pervers et corrompu, alors que le chat... Le chat est tout ce que j'ai jamais espéré. Un seul frémissement de moustache peut vouloir dire beaucoup de choses, tout comme un clignement d'oeil, ou un miaulement discret.
    La jeune femme vêtue de noire s'assit sur le perron d'une maison, tel un félin venant mander un bol de lait. La nuit était belle, fraîche, douce... Mystérieuse. Parfaite pour voler. Pour rétablir la justice, à sa manière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 15:44

Hors-RPG :
J'aime ton style d'écriture.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Catwoman
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 15:46


    [ Vraiment ? Venant de toi ça me fait vachement plaisir x3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 21:44

    La lumière alcaline de la lune faisait scintiller les toits, mouillés de la pluie de la journée. La ville brillait, les hauts immeubles de Gotham en éclairaient le coeur, leurs fenêtres éclairées transperçant le voile de l'obscurité. Pour une fois, Minuit n'était pas perchée sur un de ces immeubles. Elle était assise sur un toit, et scrutait le ciel - mais le halo lumineux n'était pas présent, ce soir. Dans une des rues du quartier pavillonnaire, un chien aboya. Minuit était toujours émerveillée de voir que, dans une ville, quand vous leviez les yeux vers le ciel et que vous regardiez les étoiles, cela vous semblait loin. Un autre monde, comme si toute cette modernité créait une véritable barrière entre le ciel et la terre. Et elle s'y trouvait - entre ciel et terre, entre les étoiles et les rues mal éclairées de la cité.
    Soudain, son regard fût attiré par un scintillement différent sur un des balcons qui s'étendaient sous elle. Une forme se détachait contre une des baies vitrées. Minuit se pencha en avant et plissa les yeux pour mieux voir. Elle reconnut d'abord les oreilles de chat, puis distingua mieux la combinaison de cuir de l'inconnue. Son coeur fît un bon. Catwoman. Elle jeta à nouveau un regard inquiet vers le ciel. Aucune ombre du projecteur. Elle secoua la tête, et regarda à nouveau l'intruse. A n'en pas douter, c'était bien la femme chat.
    Minuit se redressa, et sortit ses jumelles. Elle les porta à ses yeux. Effectivement, c'était bien elle. La femme chat au triste passé. Elle abaissa ses jumelles. On racontait bien souvent qu'elle était alliée avec Batman. Et pourtant, si elle était sur ce balcon, ce n'était certainement pas pour prendre l'air. Minuit fit un pas en arrière - oubliant un instant où elle se trouvait - et bascula. Elle roula le long du toit, s'écorchant les mains, et se rattrappa à la gouttière avant de basculer dans le vide.
    Nom de Dieu, pensa t-elle en regardant la rue sous elle. Si elle lâchait, elle réussirait peut-être à faire un bon atterissage, mais ça ne lui éviterait pas une bonne entorse. Elle n'avait vraiment pas besoin de ça maintenant. Et il fallait aussi prier pour qu'aucune voiture de police ne passe. Elle repensa à la femme chat, qui avait été si près d'elle. Elle l'avait sûrement entendu. Ca ne présageait rien de bon - rien de bon du tout.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Catwoman
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 22:34


    Catwoman releva soudainement la tête. Ses grands yeux bleus balayèrent la ruelle du regard, et ses lèvres s'entrouvrirent sur un discret soupir. Ah, de la compagnie. Avec beaucoup de lenteur dans ses mouvements, la jeune femme se releva, descendit les quelques marches du perron, puis étira d'un roulement d'épaules son dos endolori. Un sourire sembla étirer ses lèvres un court instant, puis elle bondit. Son saut ne dura que quelques secondes, et pourtant, Selina ressentit, comme à chaque fois qu'elle effectuait un bond, une curieuse sensation d'apesanteur, de vide, comme si l'athmosphère s'était déchirée, comme si le vent la portait au dessus de la ville. Les tuiles émirent un discret crissement lorsqu'elle se posa, mais aucune d'entre elle ne bougea. L'adroite féline avait appris à allier force et légèreté, au fil du temps, sans pour autant en perdre toute son élègance. Alors, quel était le malotru qui avait osé briser le silence dans lequel elle s'était murée ? Un ivrogne, encore ? Un adolescent drogué, une putain solitaire ? Un chien abandonné, ou encore un sans-abris ? Une fois son masque de félin revêtu, Catwoman n'espérait plus croiser des gens honnêtes, des gens propres sur eux, des gens sans histoire. La ville lui révélait son vrai visage une fois le soleil disparu à l'horizon, et les habitants de la nuit se réveillaient d'entre les ombres, tels des morts, tels des fantômes malheureux sans main bienveillante pour les sortir de leur errance. Les masques tombaient, et sous le sourire de la Comédie, ne se révélait que trop souvent la souffrance de la Tragédie.
    Selina longea la gouttière du toit, avant d'apercevoir une ombre suspendue au dessus du sol, à quelques mètres de là. Awh ? Un suicidaire ? Non, impossible, même un idiot aurait remarqué que la maison n'était pas assez haute pour trouver la mort. Un gamin un peu trop imprudent ? Sa mère ne l'aurait sans doute pas laissé sortir à cette heure. La femme-chat s'approcha, ne sachant si elle devait adopter la prudence ou l'assurance.

    - Tiens... Mais, qu'avons nous là ?...

    Catwoman jeta un coup d'oeil par dessus la gouttière, avant de retenir un hoquet d'étonnement. Une femme, cela ne faisait aucun doute, maquillée tel un clown, et cramponnée d'une façon presque... Burlesque. Selina Kyle rit, avant de s'accroupir près de la drôle de fille, effleurant ses doigts crispés d'une griffe.

    - Alors ma jolie... Tu souhaites te faire embaucher dans un cirque ? Il serait pourtant dommage de briser un si joli poignet ...

    La féline illustra ses paroles d'une caresse quasi imperceptible sur le poignet dit de la jeune femme. Selina avait toujours eu pitié des femmes, plus souvent victimes que coupables, et trop souvent malmenées par les hommes. L'homme... Cet être abrupt, et vicieux... Le seul homme qu'elle eut jamais respecté était le super-héros le plus reconnu de Gotham, et leur amour n'avait été qu'une illusion, une étincelle vite engloutie dans les ténèbres... Batman. Maintenant, lorsqu'elle y repensait, ce "nom" sonnait faux à ses oreilles. Cela n'aurait jamais pu marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: DERISION__x   Sam 22 Aoû - 23:03

    Minuit serra les dents. Ses mains accrochées lui faisaient mal. Les jointures en devenaient blanches.
    Le femme chat la regardait avec ses grands yeux, dont les pupilles étaient agrandies par l'obscurité. Elle ne portait pratiquement pas de maquillage - contrairement au clown sinistre -, à part un contour des yeux noir qui assombrissait ses yeux tout en les éclairant. Elle avait un regard assez étrange, mais pas vraiment agressif. A la fin, Minuit y rencontra un peu de tristesse, et elle détourna le regard.
    - Je ne comptes pas me faire embaucher dans un cirque d'ici peu - ni me casser mon joli poignet. Cela dit, si vous pouviez avoir l'amabilité de...
    Avec les autres, elle n'employait pas le vouvoiement. Qu'étaient-ils de plus qu'elle ? Des voleurs, des tueurs, des aliénés - et même Double-Face n'était pas vraiment recommendable. Rien qui puisse forcer au respect. Mais cette femme avait une chose qui ne ressemblait pas à de la cruauté, ou à de la folie.
    Minuit bascula sa tête pour indiquer ses mains. Ses poignets lui lançaient des décharges électriques dans les épaules à chaque oscillement. Elle serra un peu plus les machoires, le visage crispé. Ses doigts commençaient à glisser, et peut-être que même si cette fille n'avait pas une cruauté aussi forte que celle des autres dans les yeux, cela ne l'empêcherait pas, avec l'amertume qu'elle avait lu un court instant dans ses pupilles, de la laisser tomber là.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Catwoman
Super-Vilain
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: DERISION__x   Lun 24 Aoû - 12:59


    Catwoman posa un regard froid sur la jeune fille. Tomber... Pour ne plus se relever ? Ce regard suppliant, ne le reconnaissait elle pas ? C'était ce même regard, mêlé d'inquiétude et de supplication, qu'elle avait lancé à son assassin. Cet être fourbe, qui l'avait laissé mourir. Mourir... Pour renaître. Et qu'était elle devenue ? Une ombre, un fantôme, sans but, sans espoir auquel se raccrocher. Une voleuse, violente et perfide, qui n'hésitait pas à tuer, dans le pur besoin de vengeance. Selina leva un regard triste vers le ciel, contemplant sans les voir les quelques étoiles parsemées sur le ciel d'encre. Qui suis je ? Une femme, trahie et meutrie, ou un monstre, froid et sinistre ? Des fois, il me semble que la vie est un jeu, un jeu immense, dont le seul maître est un petit plaisantin, qui s'amuse à changer les règles. Alors, voilà ? Je n'suis qu'un pion ? Un pion parmi d'autres pions ? Cette perspective ne m'enchante pas réellement, mais d'un côté, j'arrive à trouver un certain réconfort dans l'idée que ce n'est pas moi, la réelle ordure. Juste un être faible, contrôlé par un être fort...
    La jeune femme baissa brusquement la tête, plantant d'un seul coup ses yeux bleus dans ceux maquillés de Minuit. Alors ? Qui es tu réellement ? Mon reflet, peut être. Une femme, élègante et fragile sous un masque d'effronterie. Je n'aime pas l'idée que quelqu'un puisse me ressembler. Après tout, ne suis je pas unique ? La seule, la délicieuse héroïne aux allures félines ! Non. C'est stupide. Tant de femmes ont tenu le même discours avant moi... Et que sont elles devenues ? Mortes ? Oubliées ? Perdues ?...
    Catwoman saisit brusquement l'avant-bras de Minuit, et la hissa sur le toit sans trop de difficulté. A ce moment, une sirène de police résonna au loin. Peu importe. Le monde pouvait s'écrouler, qu'en avait elle à faire ? Elle venait d'aider cette fille, et bien qu'elle ne la sauvait ni de la mort, ni du coma, ni de quoi que ce soit d'autre de réellement grave, elle venait de prouver qu'elle avait un coeur. Et n'était ce pas la plus belle des sensations ? Non, je n'veux pas être ce monstre sans émotions, cette créature terrée au creux de mon être. Je veux éprouver, ressentir, pleurer et rire... Comme une femme. Je sais pourtant que jamais je ne connaîtrais la joie d'être une fille heureuse, sans histoire et sans secret... Le pouvoir du chat me suivra jusqu'à la mort, c'est une certitude, mais après tout, même les êtres surnaturels ont le droit à l'amour, à l'amitié, et à la liberté. Non ?

    C'est sur à présent : Je n'suis pas un simple pion. Je ne le serai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minuit
Admin
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 27/04/2009
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: DERISION__x   Dim 30 Aoû - 11:23

    Minuit dû retenir un soupir de soulagement quand la femme-chat la hissa sur le toit. Elle avait lu dans ses grands yeux l'hésitation d'un instant, et elle avait vraiment cru qu'elle allait la laisser là. Elle inspira longuement, puis regarda la jeune femme. Ses yeux brillaient. Son attitude était véritablement celle d'un chat, mais elle avait aussi la grâce des femmes sûres d'elles. Pourtant, ses iris trahissaient son inquiètude, sa tristesse, son hésitation, ces sentiments qui la rendaient humaine.
    Qui prouvaient que Minuit avait eu raison. Elle était capable de ressentir quelque chose, contrairement aux autres. Elle avait le coeur qui battait, un regard expressif, les idées claires. Elle vivait. Et soudain, Minuit sû qu'elle devait dire quelque chose - n'importe quoi.
    - Je savais que tu étais différente. Différente de tous ces psychopathes, ces schizophrènes, les autres, qui ne sont bons que pour Arkham. Je...
    Minuit s'arrêta un instant, et fixa la femme-chat avec intérêt.
    - Tu es capable de ressentir de la pitié, de l'amour ou de la haine, n'est ce pas ? Eux, ils n'en sont pas capables. La vérité, s'il y en a une, c'est que tu es différente.
    Et elle se tût, laissant le silence si spécifique de la nuit se glisser entre ses paroles.

_________________


« Mais, par une mauvaise nuit où les chats, dehors, criaient comme des enfants qu'on égorge et où les gouttes de pluie frappaient leurs coups monotones comme les vers de bois dans la vieille armoire de chêne, lui vinrent les premiers légers doutes quant au succès de la tactique qu'elle avait employée jusque-là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seventeen-poison.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DERISION__x   

Revenir en haut Aller en bas
 
DERISION__x
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gotham City :: Rues-
Sauter vers: